Critères du taux d’endettement prêt immobilier

Critère du taux d’endettement prêt immobilier

Cependant ce critère du taux d’endettement n’est pas automatiquement déterminant puisqu’en fonction des revenus un établissement  peut décider de refuser ou d’accepter : ainsi un client avec des forts revenus pourra voir sa demande acceptée même s’il dépasse les 33% d’endettement alors qu’au contraire un ménage aux revenus modestes verra sa demande refusée même si le taux d’endettement est inférieur. Outre l’importance des revenus c’est aussi leur régularité qui est prise en considération par la banque : des revenus modérés mais réguliers et durables seront toujours préférés à des revenus aléatoires. L’ancienneté dans une entreprise n’est plus nécessairement prise en compte, mais la stabilité au sein d’une profession, même avec des changements d’entreprises, sera privilégiée. A contrario une personne en contrat à durée déterminée, même si elle travaille tout le temps, se verra refuser une demande de prêt immobilier.

Une bonne gestion de son budget, même s’il est modeste, sera très appréciée par l’établissement auprès duquel sera déposée une demande de prêt immobilier : tous les accidents de parcours bancaires tels que des découverts trop fréquents ou le recours systématique à des crédits jouent en défaveur du client. À l’inverse si le client possède une épargne, aussi modeste soit-elle, cela prouvera que le client est un gestionnaire avisé et prudent et donc qu’il saura se donner les moyens de bien rembourser son prêt. D’autre part la durée choisie pour le prêt immobilier peut également influer sur l’étude du dossier : une banque préfèrera toujours un prêt à court terme plutôt qu’un prêt sur 25 ou 30 ans, les établissements financiers estiment qu’un prêt immobilier court est plus sûr. Pour le client une échéance courte présente l’avantage de pouvoir bénéficier d’un taux plus avantageux pour votre prêt immobilier.

Critères du taux d’endettement prêt immobilier
4.9 (98%) 32 votes